Jour 3 à Los Angeles “perdus dans Downtown et LET’S GO DODGERS !”

3ème journée à Los Angeles. Encore une fois, nous sommes debout super tôt ! Programme de folie avec visite de Downtown et surtout de LAST BOOKSTORE, puis le MOCA et enfin DODGER STADIUM !


A 6h30, dans notre lit king size au Mayfair Hôtel, on traînasse en potassant notre programme de la journée qui est assez dense ! Mais vu le temps que nous avons devant nous, il n’y aura pas de problème pour tout faire sans se presser 🙂

🌞 Aujourd’hui, il fait beau et chaud. 

Nous partons récupérer la voiture vers 8h, sur le parking privé près de l’hôtel. Le gardien nous demande à nouveau 10$… WHAT ??? il nous explique que si nous ne voulions pas payer plus que la nuit (pour laquelle on avait déjà payé 10$), il fallait partir du parking avant 8:00 ou un truc dans le genre ! cette histoire de stationnement est carrément incroyable ! 
Pendant que mon mec va chercher des espèces, je négocie avec le gardien de payer jusqu’à demain matin tout de suite, à un tarif réduit. Il nous fait un petit prix, genre 15$ ou une bricole dans le genre. Je lui explique qu’en France, il y a plus de parkings et surtout, des parkings gratuits un peu partout tout de même, ou BEAUCOUP moins chers. Il me tape dans le dos, me dit qu’il connait l’Angleterre et me file un paquets de bonbons au chocolat et à la cacahuète… ce truc est une tuerie mais tellement sucré que je le laisserai fondre dans la boîte à gants avant de le jeter quelques jours plus tard (je parle bien du paquet de bonbons, pas du gardien, hein).
 
Nous prenons la voiture pour nous rapprocher du centre de Downtown. car aujourd’hui, on va beaucoup marcher !

Les parkings sont quasiment vides, nous trouvons une place juste derrière le Grand Central Market (…encore 10$ pour la journée).

ㄨㄨㄨ THE GRAND CENTRAL MARKET ㄨㄨㄨ

Nous avons eu connaissance du Grand Central Market dans le Guide du routard : il s’agit d’un grand marché couvert dans lequel vous pouvez trouver de quoi réveiller vos papilles ou encore faire vos courses en achetant des produits frais : fromage, charcuterie, fruits et légumes…il y en a pour tous les goûts ! 


Nous avions prévu, initialement, d’y faire quelques courses pour ensuite cuisiner dans notre Airbnb…
Maintenant que nous sommes à l’hôtel, les plans ont bien changé ! il va falloir nous restaurer sans trop plomber notre budget (et notre balance), jusqu’à la fin du séjour.
 
 
Stands de restauration asiatique, vegan, mexicaine… à manger sur place, à emporter… il y a des tabourets pour manger directement dans les stands, mais vous pouvez aussi manger sur des tables en plein milieu du marché. C’est pratique : l’un prend mexicain, l’autre un poke bowl et hop on se retrouve pour manger ensemble à la même table ! 
 
 
 

Nous avons déjà grignoté un petit déjeuner vite fait à l’hôtel donc nous achetons juste un gros sachet de fruits secs et de graines à manger sur le chemin.

 
 

Nous traînons dans Downtown, direction The Last Bookstore. La route que nous devons epmprunter est barrée par un policier qui nous indique qu’il y a un tournage ! Génial !notre curiosité nous pousse à regarder un peu plus loin : on aperçoit une voiture renversée sur le côté…des caméras, des techniciens s’affairent à créer de la fumée. On contourne la rue pour pouvoir accéder par l’autre côté. Un des technicien nous explique que c’est un tournage de publicité. J’ai une photo, tenez :

Tournage de pub en plein Downtown
 
 
On y croirait, hein ? si vous voyez une pub avec ce décor, pensez à moi, faites-moi signe !

ㄨㄨㄨ THE LAST BOOKSTORE ㄨㄨㄨ


La plus grande librairie indépendante de Californie. Un grand espace dans lequel des étagères de bois sont remplies de livres en tous genres. Neufs ou d’occasion. 




Une partie du rez de chaussée est réservée aux Vinyles. 


Mon mec y passe un certain temps, à fouiller, à tenter de trouver la perle rare. 









L’ambiance est géniale. Il fait sombre, il y a du parquet qui craque, des petits écriteaux accrochés par des chaînettes bougent aux rythmes des ventilateurs. 







Cela me faisait un peu penser à une pièce créée pour Harry Potter. Près des vinyles, contre les fenêtres, un alignement de radios cassettes, platines, postes anciens, radios réveils. Ils sont tous remplis de terre dans lesquels on fait pousser des plantes grasses !

Dingue, non ? Super idée en tout cas. Je mitraille, je remplis ma story snapchat. De grands canapés en plein milieu de cet espace grandiose donnent envie de s’asseoir. Je me perds au rayon enfants et dans un coin, une énorme porte blindée ouverte donne accès à une salle des coffres. Je devine donc que The Last Bookstore est une ancienne banque (info vérifiée sur Google assez rapidement, of course). 






 

 

 
 

 

 

 
Des flèches encouragent à aller voir ce qui se passe là-haut. Chaque détail est étudié. Les escaliers sont également décorés.
 
 
 

 

 
 
 
La cage d’escalier est tout à fait loufoque.
 

  

 

Cette mise en scène est magique. Quand je vous dis que cela me fait penser à Harry Potter…levez la main ceux qui sont d’accord avec moi ! 

 

Labyrinthe de livres 

 

Un labyrinthe de livres ! super ! un tunnel de livres ! ahah je m’éclate dans cet endroit incroyable.  J’ai environ 8 ou 10 ans à ce moment précis. Une mezzanine permet de voir The Last Book Store d’en haut. J’adore. Plusieurs créateurs ont leur atelier et boutique à l’étage. Peintre, brodeuse, papeterie … cet endroit est magique. 

 

 
J’ai trouvé un article intéressant sur cette librairie. Je vous le mets ici. Egalement, pour aller visiter la page Facebook de THE LAST BOOKSTORE, c’est par là.
 
 
 
 

ㄨㄨㄨ THE MOCA ㄨㄨㄨ

Museum Of Contemporary Art 
 
 
 
Le Moca ouvre à 10:00. Il est presque 11:00, on peut y aller… on marche pendant des kilomètres pour y arriver, se trompant de rue, faisant des détours pas possibles…bref, comme ça, on visite un peu les lieux. Lorsqu’on se promène, je suis intriguée car il y a des odeurs de weed régulièrement. Ici, c’est assez courant… Depuis novembre 2016, le cannabis peut être consommé légalement, même à usage récréatif. Dingue.
 
Bref, passons. Sur les kilomètres que nous faisons, on a le temps de prendre quelques clichés de ce quartier immense ! 
 
 
 
Je suis surprise de voir autant de sportifs. Les personnes font vachement gaffe à leur corps et à leur santé. Il est courant de croiser des nanas avec leur tapis de yoga sous le bras. 
 
Des petits stands de fruits sont installés un peu partout. Bon, il y a également des stands à saucisses entourées de bacon, grillées avec des légumes. D’ailleurs, l’odeur est délicieuse. Je n’ai pas goûté ma foi (d’ailleurs, j’ai presque mangé uniquement végé pendant tout le séjour). 
 
 
 
 
 
 
 
Ca y’est, nous arrivons au MOCA ! devant le musée, un camion de fruits, smoothies, jus etc. nous donne envie. Je prends un super bon smoothie contenant mangue, ananas et tout plein de trucs trop bons. 
 
 
 
 
 

Le gars qui travaille dans le camion est super content de discuter avec des français. Ici, c’est plaisant de voir combien ils sont enthousiastes de pouvoir placer quelques villes françaises dans la conversation et de pouvoir nous dire “bonne journée” en français ! Je vais me répéter souvent mais nous ne nous sentons pas “étrangers”. Les gens sont accueillants, patients, gentils et bienveillants. En tout cas, partout ou nous allons, c’est incroyable, jamais nous ne nous sentons mal à l’aise. 

 
 
 

Il fait une chaleur de folie. Je siffle mon smoothie en moins de deux et je chope mal à la tête tellement il est frais (la vie est si dure…).

 
 
 
 
Go to the Moca. C’est étrange, le musée est en fait en sous-sol. Il fait terriblement froid dans le musée. La clim est vraiment à fond, c’est limite désagréable. Heureusement, j’ai un sweat pour palier à cela…
 
 
Nous ne sommes pas fanatiques d’art contemporain. Il est arrivé une fois que nous nous éclations dans un musée de Lille qui était totalement incroyable car très ludique. Le MOCA est tellement réputé que nous ne pouvons pas le louper. 
 
Pour aller voir les expo présentes en ce moment, je vous invite à cliquer ici.
 
Il y a une peinture qui retient mon attention pendant quelque temps, je vous la montre : 

 

Another Green World, Nicole EISENMAN


Photos, peintures, sculptures… c’est très varié. J’aime beaucoup les oeuvres de RAUSCHENBERG. Il s’agit d’un artiste plasticien. Il utilise des objets très “banals” pour faire ses oeuvres. Je retiens celle-ci (clique et tu verras la photo sur mon insta).

 

Je rigole comme une gamine de 15 ans devant cette oeuvre (je vous laisse deviner pourquoi) :

 
Il y a également en exclusivité jusqu’à juillet, les oeuvres de Kerry James Marshall. 
Kerry James Marshall: Mastry Installation View 45
 
Ses oeuvres traitent de la vie quotidienne de la communauté noire-américaine. Mises en scène très réalistes. Pour en voir plus, cliquez ici.
 
Il y a cette pièce où sont installées des planches en noir et blanc, illuminées. Ce sont des scènes très graphiques de science fiction. 
 
 

Même si le musée n’est pas immense, c’est trop “pointu” pour nous… nous ne sommes pas assez patients et experts pour profiter comme il se doit du musée. Un guide aurait été utile (je pense) pour nous donner des détails croustillants et nous expliquer certaines oeuvres… 

Dehors, je m’arrête devant cette oeuvre, sur le toit du MOCA :


 

ㄨㄨㄨ DODGER STADIUM ㄨㄨㄨ 

 
 
Allez, hop, il est temps d’aller jusqu’au Dodger Stadium. Le match débute à 16:00. Aujourd’hui, les Dodgers jouent contre les Chicago Cubs.
 
 
Nous avons pris nos billets pour le match sur Internet, cela fait un mois environ. Les prix des billets démarrent à 14$ jusqu’à 400$ environ).
Nous avons pris des places à 25$  il me semble. Nous nous demandons un peu comment nous serons placés. Je vous montre un schéma du stade, pour vous donner une idée : 
 
Pour rejoindre le Dodger Stadium, qui est à Echo Park, Nous devons aller jusqu’à Union

Station (la gare) pour prendre la navette qui nous amène directement au Stade, et cela…gratuitement (dingue, un truc gratos).  On marche 1.2 miles (environ 30 minutes) pour aller jusqu’à la gare. Pendant le trajet, nous passons devant plusieurs grands bâtiments : le Walt Disney Concert Hall, le Tribunal… Près de Union Station, une place est très animée : musiques et nourriture mexicaines, groupes de musiques, stands de vêtements et bijoux mexicains.

 
Dans la gare, magnifique d’ailleurs, avec ses boiseries, ses magnifiques fauteuils rétro, un type un peu pommé joue du piano, à peu près aussi bien qu’un éléphant qui jouerait de la cornemuse. Bref, c’est drôle. 
Nous grignotons un Subway dans la file d’attente qui va jusqu’au point de départ de la navette pour le Dodger Stadium. Nous sommes une centaine à patienter que les navettes arrivent. Evidemment, tout le monde est aux couleurs des Dodgers (bleu, pour ceux qui ne connaissent pas), ou les Cubs (beaucoup de monde a pris le train pour venir soutenir l’une ou l’autre des équipes). Mon mec est en bleu, ça va, il est dans le thème. Moi, avec ma robe à fleurs, je suis complètement à côté. Je n’avais pas pensé à cela. Arrivés sur place, il faut qu’on se grouille de choper un truc aux couleurs des Dodgers 😉 !
 
C’est chose faite 👇
Vous avez vu, ma nouvelle casquette ?
Comme d’hab’, super organisation : la navette nous dépose devant l’entrée. En fonction de notre place dans le stade, nous nous dirigeons calmement, sans bousculade jusqu’à notre siège. Les spectateurs sont calmes et sont déjà en train d’acheter de la nourriture et des boissons. Il n’y a pas foule, c’est assez fluide. Il faut dire que c’est tellement immense..!
 
Nous nous asseyons et WOOAW. C’est immense !! je vous montre un peu la vue :
 
 
 
 
 
Le stade se remplit doucement. Le match commence… Evidemment, je ne comprends rien. Pourtant, j’ai lu les règles du jeu mais bref, c’est lent…mais leeeeeeeeent. Il y a très peu d’actions. Les gens vont et viennent avec plein de bouffe. Le gars près de moi est avec son fils. Il arrive avec un énorme paquet de chips, un autre de cacahuètes. Il mange tout en en mettant partout puis part acheter une casquette Dodgers en plastique remplie de nachos au cheddar. Puis il repart et revient avec une barquette de frites et un hot dog (son fils mange à chaque fois à peu près pareil que lui)…puis ça n’en finit pas : pop corn, burger, bières… je suis sidérée par le montant dépensé en nourriture pendant ce laps de temps. Il faut savoir qu’un match peut durer 3h. Alors le gars n’a pas arrêté de manger une seule minute.  C’est assez marrant comme concept : les gens discutent, partent, reviennent, c’est très familial. Beaucoup de familles, de bébés…. Les gens ne regardent pas forcément le match mais discutent entre eux. Des fois, lorsque l’orgue joue un petit air pour annoncer telle ou telle action, les gens applaudissent un peu…C’est totalement différent d’un match de foot chez nous. 
 
A un moment, une femme se présente sur le terrain. Elle a été sélectionnée pour chanter l’hymne nationale. Sur l’écran géant, on la voit chanter et près d’elle, un militaire est avec sa famille, la main sur le coeur. A chaque match, un jeune militaire est mis à l’honneur. Tout le monde se lève dans le stade pour chanter. C’est très impressionnant. On ne peut s’empêcher d’être ému (bon j’ai les yeux mouillés en fait mais faut pas dire). 
 

 

On s’en va vers 18h environ. C’est à partir de cette heure-là qu’ils arrêtent de servir l’alcool et que les stands de nourriture commencent à fermer boutique. Les gens s’en vont donc…même si ce n’est pas terminé ! De toute façon (si je comprend bien), on est sûr de gagner. Lorsque je dis “on”, je dis bien les ” Dodgers” bien sûr ! HOURRA ! Nous reprenons la navette qui nous dépose à nouveau à Union Station. Encore quelques kilomètres à pieds (1.6 miles soit 2.57 km précisément) pour rejoindre le parking où nous sommes garés. Nous sommes un peu moins fiers que tout à l’heure. Il y a peu de monde dans les rues, des camps de SDF se montent pour la nuit…bref, on marche aussi vite qu’on peut, surtout que nous commençons sérieusement à avoir faim !

Ce soir, on mange donc au Grand Central Market, c’est cet endroit découvert ce matin où on peut manger vraiment ce qu’on veut. On décide de manger chinois. NOUS NOUS REGALONS !

Vers 21:00, nous sommes totalement épuisés et repus… on s’en va, RAVIS de notre journée, retrouver notre voiture pour rentrer au Mayfair Hôtel.

Ho, vous montre 2 bâtiments que j’ai photographiés aujourd’hui parce que je les trouvais MAGNIFIQUES et impressionnants :

The Broad, musée d’art contemporain
Walt Disney Concert Hall
 A demain, pour la suite de nos aventures ! 
 
 
 

2 Replies to “Jour 3 à Los Angeles “perdus dans Downtown et LET’S GO DODGERS !””

  1. Merci pour cette visite guidée, c'est super, on a l'impression d'y être ! 🙂 Merci pour ce partage artistique, culturel, gastronomique…. Bisous

  2. Tes articles me font super plaisir parce que tu prends le temps de visiter la ville et tu ne te focalise pas sur deux-trois aspects negatifs (le cout des parking et les SDF de Downtown). J''ai lu des articles ou apres avoir paye $15 de parking les gens disaient que LA etait une tres mauvaise etape et que la ville ne valait pas le coup. Alors je te dis merci de raconter tes journees en parlant du negatif mais en voyant plus loin que ca ! 🙂

Laisser un commentaire