Jour 9 à Los Angeles “Santa Monica et Venice…le paradis”

Hey ! Jour 9 à L.A … et l’avant dernier 🙁 (je pleure un coup et je reviens, laissez-moi une minute et demie svp). Bon. Jour 9 à LOS ANGELES. Je me lève ce matin et mets ma jolie robe shoppée hier lors de notre halte à Palm Springs. Elle est super jolie, avec des petites découpes en forme de ponts tout autour de la taille. Nickel pour aller à la plage ! Ah oui, je ne vous ai pas dit mais aujourd’hui, on file vers Santa Monica et Venice. Nous prenons la route et au bout de 40 minutes, nous apercevons les grandes étendues de sable, la mer immense au loin. C’est totalement différent de nos plages, ça nous fait tout drôle.

Après avoir passé quelques minutes à traîner dans les hauteurs de Santa Monica, admirer les maisons incroyables (Pacific Palisades), nous nous trouvons une place sur un parking. Il est tôt, nous trouvons facilement un parking à Santa Monica que nous payons pour la journée. C’est parti pour une journée de marche et de flâne à l’air marin.

Santa Monica Beach

Première impression : c’est immense ! les plages sont grandes, sans rochers. Une grande promenade bétonnée permet aux cyclistes ou autres personnes sur roulettes et aux marcheurs de ne pas se rentrer dedans. Nous croisons énormément de coureurs, de vélos, de rollers… nous nous sentons même un peu bêtes de ne pas être sur roues vu que nous avons prévu de faire vachement de kilomètres aujourd’hui. Il y a un vent assez frais mais le soleil commence à taper. Nous apercevons bientôt la jetée si connue “Le Pier”. C’est assez connu car vu dans pas mal de films ou séries. Dans Forrest Gump par exemple. Sur le Pier, vachement d’animations. Des imitateurs, des chanteurs, des boutiques, des restaurants…il y d’ailleurs le “Booba Gump”, boutique remplie d’objets marqués “Booba Gump”. Mon mec investit dans un décaps aimanté.  Super, à chaque fois que j’ouvrir une bière avec cet engin, je me rappellerai de combien on est bien ici ! Nous tournons dans les boutiques, trainons…il y a un monde assez fou.

Une nana déguisée en cosmonaute proposant des selfies avec elle, un autre gars propose de graver un prénom sur un grain de riz (wtf ?)…. à côté de ces animations touristiques, quelques pêcheurs…

On traîne ici et là et nous reprenons notre chemin pour longer l’océan. Nous nous arrêtons manger dans un petit resto. Une bande de body buildés rigolent ensemble en admirant leurs pec. Ca me fait rire. Bref. Pour changer, j’opte pour un poke bowl…mais au MAHI MAHI ! c’est délicieux !!! François prend un hot dog qui semble être pas trop mal non plus (mais pas aussi bon que mon bowl au mahi mahi et multiples légumes et graines …).

 

Nous traversons Muscle beach. Dingue. Une salle de sport en plein air et des jeux pour enfants. Quoi de mieux pour faire tes abdos pendant que ton enfant fait un pâté de sable ou joue à la balançoire ?

Puis passons devant une multitude de magasins touristiques. On nous propose t shirts aux inscriptions foireuses, slips dans le même esprit…et une odeur de chichon embaume toute notre balade. Si besoin, on peut se faire faire une ordonnance par un médecin dans une petite guérite. Original !

Venice beach – Venice canals

Venice Canals

Nous filons vers Venice canals. Comment vous dire que nous sommes loin de la foule, des magasins, des musiciens bruyants et de l’odeur de shit ! 

Devant nous, un havre de paix : des maisons magnifiques aux jardinets bien entretenus sont alignés face aux canaux. Des petits ponts nous permettent de traverser les canaux et d’admirer les maisons, le paysage. On dirait un peu le monde oui oui : des couleurs, du calme, pas un chat…c’est si paisible…

 

 

 

 

Nous sommes subjugués. Je prends tellement de photos…je traîne devant les jardins magnifiques et imagine l’intérieur de chaque maison…puis les personnes qui peuvent y vivre… C’est magnifique.

Venice Canals

Nous faisons connaissance avec un petit écureuil qui me semble mignon tout d’abord puis en fait, il commence à devenir un peu agressif. Je prends un peu de temps pour le photographier et le filmer car c’est tellement rare de voir un écureuil par chez nous !

Il est temps de faire demi tour. Nous avons fait au moins 10 kilomètres depuis ce matin…

 

 

 

 

 

 

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons prendre une bouteille de coca (zéro, of course) sur le Pier. Un mec nous accoste et après m’avoir fait plein de compliments, il me dédicace un cd de sa musique (Purple reggae) et nous demande 10$ ! heuuuuu. Face à notre regard gêné, il nous offre le cd…d’ailleurs, je ne l’ai pas encore écouté  (s’il devient célèbre un jour, on le revendra aux enchères ^^).

Nous faisons quelques haltes car le soleil tape vraiment beaucoup, histoire de se tartiner de crème solaire. Comme il y a un sacré vent (qui soulève ma robe d’ailleurs, merci le vent), on n’a pas trop chaud. On s’arrête pour regarder les skateurs qui font de sacrées figures. Impressionnant.

 

Nous voulons aller mettre les pieds dans l’eau. Après plusieurs kilomètres, on traverse le sable brûlant pour mouiller nos petons dans l’océan…et bien…elle est gelée ! moi qui pensais sans doute me baigner…je pense que je ne vais pas avoir le courage ! Dommage hein ?

 

 

 

 

 

 

 

  

Pour rentrer, nous prenons la grande route qui longe la mer, la “pacific coast highway”. C’est dingue, les maisons sont construites entre la route et la mer. C’est assez surprenant. Nous allons jusqu’à Malibu puis rentrons par une autre route qui  nous fait longer un Canyon. Je m’extasie tout le long de la route… c’est dingue de passer de la mer à ce paysage en si peu de temps !

 

En rentrant, nous nous arrêtons manger au Denny’s, c’est un peu le resto typique américain ! Nous prenons chacun une planche de légumes et viandes… un régal ! au restaurant, je remarque que je suis totalement rouge, que ma robe à petits ponts a permis au soleil de me faire des marques très symétriques tout autour de la taille, en forme de ponts. Super le bronzage.

 

 

 

Demain, c’est notre dernière journée à Los Angeles et notre dernière nuit au Motel que nous apprécions bien…nous sommes méga tristes que tout cela passe si vite !

 

Laisser un commentaire